« Il semble que plus d’un demi-million de Québécois se sont établis dans les villes américaines où se trouvaient des filatures de coton. Selon l’avis d’autres historiens, au total, sur une période de près de cent ans, plus de 900 000 Canadiens français ou plus quittèrent le Québec pour tenter leur chance aux États-Unis. Ils sont présents en grand nombre dans l’État du Maine, au Vermont, au Massachusetts, dans le New Hampshire, le Rhode Island ou au Connecticut. D’autres se rendent vers le Michigan et le Minnesota ou encore plus à l’Ouest, vers l’Oregon, l’Idaho et l’État de Washington. »

« En résumant, on peut dire que le Québec, une province à faible population, venait d’assister impuissant à une véritable saignée: durant un siècle, soit entre 1840 et 1930, il a vu passer outre-frontière de 5 % à 10 % de sa population, chaque année. On n’a pas fini d’évaluer les répercussions de cette perte démographique, qui a privé le Québec d’une fraction très importante de sa population active. »

« Selon les estimations démographiques, le Québec aurait aujourd’hui une population francophone de 12 à 14 millions d’habitants. On devine qu’un tel poids démographique au sein de la fédération canadienne actuelle modifierait sensiblement les rapports de force entre anglophones et francophones, tout en donnant une image différente du Canada. »

Extraits d’Histoire du Québec, Migration des francophones vers les États-Unis
https://histoire-du-quebec.ca/migration-etats-unis/

(Consultation 2021/02/10)

Entre 1840 et 1930, il n’était pas rare que des Canadiens français quittent le pays pour émigrer vers les États-Unis. Dans la famille Gauvreau tout comme dans la famille Jarest, plusieurs ont franchi la frontière, dans certains cas par obligation ou encore pour tenter d’améliorer leur sort. Si certains ont tenu à conserver leur identité francophone, d’autres ont anglicisé leur nom pour maximiser leur intégration dans la société américaine. Ainsi les Laliberté sont devenus Liberty, Jarest s’est orthographié comme on le trouvait couramment au Bas-Canada (et au Québec) sous les formes de Jared, Jarest, Jarais, Jarrest ou Jarret, parfois sous la forme de Jarrait.

Olivier Jarest et sa fille Anna.

Dans les faits, j’ai retrouvé un premier Jarest de la lignée familiale qui a émigré vers les États-Unis, plus précisément au Michigan. Olivier Jared (1807-1881) est né en 1807 à Saint-Denis-sur-Richelieu. Son nom de famille est écrit Jarrais dit Beauregard dans le registre de la cathédrale de Saint-Hyacinthe en 1862. Il avait épousé Zoé Soly (1823-1896).  Olivier avait 54 ans et Zoé avait 38 ans à leur mariage, ce qui explique peut-être la raison pour laquelle je n’ai retrouvé que deux enfants, précisément deux filles nommées Emma (1864-1902) et Anna (1865-1830), Olivier, tout comme son épouse, est décédée à Détroit au Michigan.

Registre de la cathédrale de Saint-Hyacinthe de 1862
Mariage d'Olivier Jarest et de Zoé Soly

Olivier était le frère de Jean Octave Jarest (Saint-Denis-sur-Richelieu 1824 / Bedford-1910) qui a épousé Marie-Émilie Archambeault (Saint-Charles-sur-Richelieu-1823 / probablement Bedford – date inconnue).

Jean-Octave Jarest et Marie Archambeault ont eu, d’après mes recherches, dix enfants:

Jean Baptiste Octave Jarest (probablement Saint-Hyacinthe- date inconnue / Saint-Hyacinthe-1899), époux en premières noces de Virginie Roberge (aucun détail disponible) et en deuxièmes noces de Marie-Sophie Madère (Saint-Hyacinthe-1852 / Saint-Hyacinthe-1936);

Marie-Zénaïde Jarest (Saint-Hyacinthe-1851 / Wilton, New Hampshire, États-Unis 1918), épouse de Denis Laliberté, dit Dennis Liberty (Farnham-1849 / Milford, New Hampshire, États-Unis- 1931);

Marie-Malvina Jarest (Saint-Hyacinthe-1853 / Concord, New Hampshire, États-Unis-1944), épouse de Joseph Phaneuf (Saint-Hyacinthe-1859 / Concord, New Hampshire, États-Unis-1909);

Charles D. Jarest (Saint-Hyacinthe-1855 / Nashua, New Hampshire, États-Unis-1904);

Pierre-Antoine Jarest (Saint-Hyacinthe-1856 / Milford, New Hampshire, États-Unis-1918), époux de Sophie Laliberté, dit Sophie Liberty (Saint-Hyacinthe-1858 / Central Falls, Rhode Island, États-Unis-1937);

Jean-Baptiste Jarest (Saint-Hyacinthe-1859 / Sherbrooke-1931), époux de Malvina Fredette (Saint-Hyacinthe-1861 / Sherbrooke-1937). Ils étaient mes arrière-grands-parents;

David Jarest (Saint-Hyacinthe-1861 / Bedford-1950), époux de Caroline Poirier (Les Cèdres-1860 / Bedford-1937);

Marie-Octavie Jarest (Saint-Hyacinthe-1863 / Bedford-1910), épouse de Alexis Lanoie (Saint-Hugues-1878 / probablement Bedford-date inconnue);

Joseph Jarest (Bedford-1865 / Province de la Saskatchewan-1934), époux de Emma Saint-Jean ( Lieu inconnu-1865 / Vancouver, Colombie-Britannique-1937)

Ovide Jarest (Bedford-1866 / Manchester, New Hampshire, États-Unis-1932), époux de Lucia Desrochers (Stamford, Ontario-1873 / États du New Hampshire, États-Unis-1960).

Il y a donc eu cinq enfants de Jean-Octave Jarest et Marie Archambeault, dont quatre en couple, qui ont migré vers les États-Unis :

  • Marie-Zénaïde Jarest et Denis Laliberté
  • Marie-Malvina Jarest et Joseph Phaneuf
  • Charles D. Jarest
  • Pierre-Antoine Jarest et Sophie Laliberté
  • Ovide Jarest et Lucia Desrochers

 

Ovide Jarest et Lucia Desrochers

Dans les prochains billets, je vous ferai part de façon aléatoire de faits et d’indices que j’ai compilés pour toutes ces personnes de la famille Jarest qui ont choisi de migrer aux États-Unis.

Dernier d'une famille de trois enfants, j'ai œuvré une partie de ma vie dans le domaine de la santé et des services sociaux. Depuis neuf ans, j'ai entamé une nouvelle carrière comme directeur d'un organisme communautaire LGBTQ (2012-2021). En avril 2021, je serai coordonnateur des communications et agent de liaison à la Fédération de la famille Richelieu-Yamaska, un emploi idéal en contexte de ma préretraite. Mes passions sont multiples: Histoire, généalogie, droits de la personne, engagement communautaire, randonnées en nature, spiritualité, voyages, cinéma, musique et opéra sont mes principaux intérêts.

0 comments on “Les Jarest et la migration vers les États-Unis

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :