Je dois avouer qu’on a souvent embelli la réalité dans la famille Jarest. Ce pieux reproche pourrait sans aucun doute être destiné à plusieurs de nos familles. La tradition orale diffère souvent de l’histoire. Elle peut par contre nous donner de bonnes indications par rapport à certains événements.

Ma mère était une Jarest dite Beauregard.  Une de ses traditions orales veut que la famille de ma mère soit de descendance de Madeleine Jarret, une héroïne de la Nouvelle-France, mieux connue sous le nom de Madeleine de Verchères.

Dès mon très jeune âge, j’ai entendu parler de cette histoire.  Mon père, professeur d’histoire, l’enseignait à ses élèves à l’école. Ce récit était dans tous les livres d’histoire autorisés par l’Église catholique.

Madeleine Jarret de Verchères

À l’âge de 14 ou 15 ans, la jeune Madeleine aurait sauvé le fort de Verchères au matin du 22 octobre 1692, d’une attaque des Iroquois.

« En 1692, en effet, au moment où Madeleine atteignait ses 14 ans, elle avait déjà perdu son frère aîné, Antoine, décédé en 1686 ; deux beaux-frères, tous deux époux de Marie-Jeanne, tués par les Iroquois, l’un en 1687, l’autre en 1691 ; son frère François-Michel, tué lui aussi par les Iroquois en 1691, à l’âge de 16 ans. Six frères et sœurs la suivaient, dont l’âge variait de 12 à 2 ans, et deux garçons n’étaient pas encore nés. Belle famille, sur laquelle les Iroquois semblaient s’acharner. »  Poursuivre la lecture.

François Jarret, Sieur de Verchères

Madeleine Jarret était la fille de François Jarret, Sieur de Verchères. François est né du premier mariage de Jean Jarret dit Jacquemin avec dame Claude de Pécaudy en 1623. Il avait 24 ans lorsqu’il a épousé à Sainte-Famille, île d’Orléans, Marie Perreault (Perrot) qui elle, était âgée de 13 ans. Ils ont eu 14 enfants. Il est en réalité mon 7e arrière beau grand-oncle. Nous ne sommes donc pas descendants de sa fille Madeleine Jarret de Verchère comme le prétendait maman, même s’il y a un lien familial, n’en déplaise à ma regrettée maman et ses cousines qui ont entretenu la légende dans la famille.

Tiens donc! Voilà un moment de synchronicité. Un Jarret qui épouse une Marie Perreault, tout comme mon grand-père Joseph Albert Jarest l’a fait en 1917.

André Jarret de Beauregard

André Jarret de Beauregard est né du deuxième mariage de Jean Jarret dit Jacquemin avec dame Perrette Selmet en 1642. Je suis donc de la lignée d’André Jarest (du côté de ma mère). On retrouve pour la première fois la trace d’André Jarret de Beauregard en Nouvelle-France vers 1665. À son arrivée au pays, il aurait été lieutenant du régiment Carignan-Salières, compagnie de Contrecœur.

Registre de la paroisse Notre-Dame de 1676

André Jarret de Beauregard a épousé Marguerite Anthiaume le 12 janvier 1676 à Notre-Dame de Montréal. Elle était la fille de Michel Anthiaume, exempt de la Prévôté de l’hôtel de ville de Paris (un officier de police), et de Marie Dubois de Saint-Nicolas-des-Champs, archevêché de Paris. Il est décédé à Verchères le 13 avril 1692 l’âge de 49 ans, lors d’une bataille l’opposant aux Iroquois. Il aurait eu 7 enfants. Sa veuve Marguerite se remariera à Verchères en 1692 avec Pierre Fontaine dit Bienvenue. Il est donc mon 7e arrière-grand-père.

Sa lignée est celle qui s’est rependue à travers le Canada et les États-Unis. Au cours des siècles, le nom de famille s’est quelque peu métamorphosé. On le retrouve sous les formes de Jarest, Jarrest, Jarret, Jarrait, Jaret et de Jared.

Dernier d'une famille de trois enfants, j'ai œuvré une partie de ma vie dans le domaine de la santé et des services sociaux. Depuis neuf ans, j'ai entamé une nouvelle carrière comme directeur d'un organisme communautaire LGBTQ (2012-2021). En avril 2021, je serai coordonnateur des communications et agent de liaison à la Fédération de la famille Richelieu-Yamaska, un emploi idéal en contexte de ma préretraite. Mes passions sont multiples: Histoire, généalogie, droits de la personne, engagement communautaire, randonnées en nature, spiritualité, voyages, cinéma, musique et opéra sont mes principaux intérêts.

1 comment on “Le lien de ma famille avec les Jarret de Verchères

  1. Lorraine Gagnon

    Tu écrits super bien Dominique et rend tes histoires tres interessantes et agréables a lire.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :