Anxiété COVID-19 Maladie Santé mentale

Cette mystérieuse COVID qui tue et qui ravage les esprits

L’année 2020 n’aura pas été à traverser.  Si j’ai vécu la première vague de la pandémie relativement bien malgré un confinement total, la vague actuelle affecte beaucoup mon moral.

Je suis pourtant un privilégié en comparaison de bien des gens. Je n’ai pas perdu mon travail, la maladie ne m’a pas atteint personnellement à ce jour, même si j’ai dû passer un dépistage à deux reprises et si plusieurs connaissances en ont été atteintes ou en sont décédées.

Je suis tout de même inquiet puisque mon conjoint éprouve des douleurs musculaires et une fatigue intense depuis quelques jours. Hier se sont ajoutées une toux et un peu de fièvre. Sa tension artérielle varie beaucoup au cours de la journée.

Il est en attente d’une confirmation de la clinique COVID pour passer un test de dépistage. Ce qui est un peu fou avec cette pandémie, c’est que plusieurs symptômes se ressemblent pour la COVID, la grippe ou le rhume. C’est inquiétant de penser qu’il pourrait être atteint de la maladie, surtout qu’il fait partie, tout comme moi, des personnes à risque ayant des facteurs de comorbidité.

Ces inquiétudes combinées à la réduction des contacts sociaux et familiaux sont des facteurs d’anxiétés. Le melting-pot de ce que nous lisons dans les médias, les discours conspirationnistes, la violence dont font preuve certains covidiots envers ceux et celles qui respectent les mesures sanitaires n’aide en rien à améliorer la situation.

Notre gouvernement a décrété hier le télétravail pour tous ceux et celles qui peuvent le faire à compter de demain. Ce n’est pas un problème dans mon cas et pour les membres de mon équipe de travail. Ça ne devrait pas poser de problème puisque nous avons déjà vécu le confinement complet du printemps.

En principe, ces règles s’appliqueraient jusqu’au 11 janvier 2021. Je demeure cependant septique. La vague actuelle, même si elle est beaucoup moins dramatique au Québec qu’en Europe ou aux États-Unis, est proche de mener le système de santé à son point de rupture dans certaines régions.

Dès le 26 décembre, tous les commerces non essentiels fermeront leurs portes de nouveau. Tous les rassemblements intérieurs ou à l’extérieur sur des propriétés privées seront interdits, mais permis dans les endroits publics avec un nombre limité de personnes qui devront porter le masque et garder la distance de deux mètres entre eux. Il faudra donc espérer des températures plus clémentes. Il fait présentement -150 C avec un ressenti de -250 C dans ma région.

Je crois que le slogan « Ça va bien aller » relève de la pensée magique. Nous avons davantage l’impression que 2020 a été un véritable cauchemar. Il faudra attendre encore plusieurs mois, même avec la mise en marché des vaccins, pour retrouver un semblant de normalité.

Dernier d'une famille de trois enfants, j'ai œuvré une partie de ma vie dans le domaine de la santé et des services sociaux. Depuis neuf ans, j'ai entamé une nouvelle carrière comme directeur d'un organisme communautaire LGBTQ (2012-2021). En avril 2021, je serai coordonnateur des communications et agent de liaison à la Fédération de la famille Richelieu-Yamaska, un emploi idéal en contexte de ma préretraite. Mes passions sont multiples: Histoire, généalogie, droits de la personne, engagement communautaire, randonnées en nature, spiritualité, voyages, cinéma, musique et opéra sont mes principaux intérêts.

0 comments on “Cette mystérieuse COVID qui tue et qui ravage les esprits

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :