Lors de la Première Guerre mondiale, l’Angleterre avait enrôlé les Canadiens. Antonio Gauvreau (1897-1936), le frère de mon père a été un de ces Québécois, alors appelés « Canadiens français » qui a dû quitter de force le pays afin de combattre pour le Roi d’Angleterre. Histoire aussi dramatique que mystérieuse, il disparut sans donner de nouvelles. Il est probablement décédé en 1936 aux États-Unis. Mon oncle Robert Gauvreau (1905-1969) aurait retrouvé sa trace momentanément, dans un hôpital, quelque part en Californie.

Ce que je trouve d’une grande tristesse, c’est de savoir qu’au retour des soldats, lorsqu’ils défilaient dans les rues de Québec, ma grand-mère Desneiges Plamondon-Gauvreau (1873-1948) amenait sa fille Éliane, lui demandant de bien observer les différents contingents militaires pour voir si Antonio ne serait pas du défilé avec les autres soldats. Il n’est jamais revenu au pays.

J’ai vu dans l’histoire dans ma famille élargie de nombreuses personnes qui ont contribué aux deux guerres mondiales, tant sous le drapeau canadien, que sous ceux de l’Angleterre et des États-Unis. Ils étaient des Jarest, des Gauvreau, des Beaudet pour ne parler que de ces trois familles.

J’en profite pour vous présenter cette capsule de la série « L’histoire nous le dira » avec Laurent Turcot, professeur en histoire à l’Université du Québec à Trois-Rivières, sur la conscription de 1939. C’était la première fois que les Canadiens français étaient appelés à combattre pour le Canada, ce dernier étant reconnu comme indépendant de l’Angleterre depuis 1931.

Dernier d'une famille de trois enfants, j'ai œuvré une partie de ma vie dans le domaine de la santé et des services sociaux. Depuis neuf ans, j'ai entamé une nouvelle carrière comme directeur d'un organisme communautaire LGBTQ (2012-2021). En avril 2021, je serai coordonnateur des communications et agent de liaison à la Fédération de la famille Richelieu-Yamaska, un emploi idéal en contexte de ma préretraite. Mes passions sont multiples: Histoire, généalogie, droits de la personne, engagement communautaire, randonnées en nature, spiritualité, voyages, cinéma, musique et opéra sont mes principaux intérêts.

0 comments on “Capsule historique: Le Québec forcé à la conscription !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :